San Michael di Rivoli

 à la sortie du val de Suze à 5 km de Turin

l'eglise comporte de nombreuses fresques    
     
     

 Venu de l’Orient entre le V et le VI siècle, le culte de Saint Michel prit rapidement pied en Italie. C’est à cette époque que fut bâti en Val Susa un ensemble formé de trois petites chapelles, agrippées tels des nids d’aigle tout en haut des 926 m. de rocher du Mont Pirchirano. Le premier corps de la grande abbaye s’y ajouta quelques siècles plus tard , grâce à l’auvergnat Hugon dit " le Décousu " à cause de sa grande prodigalité. Il fit construire un édifice suffisamment grand pour contenir les trois premières chapelles. Et sur cet édifice se greffa l’imposante abbaye, chef d’oeuvre de l’architecture médiévale entre roman et gothique, devenu un emblème du Piémont qu’il domine depuis dix siècle.

  De cet ensemble monumental fait partie une église singulière, bâtie au XII sur une base littéralement arrachée au vide : on creusa ainsi l’immense Escalier des Morts, haut de 20 mètres et flanqué de niches destinées à accueillir les dépouilles des moines. Le chef d’oeuvre de cette impressionnante église, haute de 41 m. auxquels s’ajoutent les é- m. du socle, est la Porte du Zodiac réalisée par Maître Nicholas. Les sculptures reprennent de terrifiants motifs tirés du mythe ou de la Bible.  

 

 

Sacra de S.Michele
Sacra de S.Michele

 

 

 

Comptant parmi les monuments les plus intéressants et suggestifs du Piémont, il fut fondé entre 983 et 987 sur le Mont Pirchiriano, à l’entrée de la Vallée de Suse.
Il devint au Moyen Age, l’un des principaux monastères bénédictins, halte des pèlerins de passage dans la vallée.

L’imposant complexe abbatial comprend différents édifices situés sur plusieurs niveaux en blocs fortifiés, dont il reste: le "Sépulcre des moines", suggestives ruines romaines à plan central; la maison des hôtes; l’escalier des morts, très grande salle soutenue par des piliers aux chapiteaux sculptés, et le portail du zodiaque, magnifique oeuvre romane.

Le complexe est dominé par l’église abbatiale romane-gothique, qui abrite des hauts-reliefs romans et des fresques du XVe et XVIe siècle.
Sa crypte, remarquable, est formée de trois anciennes chapelles préromanes remodelées en 1830, accessibles par un petit escalier situé à droite de la nef centrale.

Le côté droit de l’église donne accès à un belvédère qui offre une vue suggestive sur toute la Vallée de Suse.

 

 
 
Sacra di San Michele

Horaires
Du 16 Mars au 30 Juin
Du 1 Septembre au 15 Octobre

du mardi au samedi: 9.30 - 12.30 / 15.00 - 18.00
dimanches: 9.30 - 12.00 / 14.40 - 18.00

Sacra di San Michele

Du 1 Juillet au 31 Août
du mardi au samedi: 9.30 - 12.30 / 15.00 - 18.00
dimanches et jours de fête: 9.30 - 12.00 / 14.40 - 18.00

Sacra di San Michele

fermeture: lundi
Dernière entrée: une demie heure avant l'heure de fermeture
Entrée
Euro 2.50 plein tarif
Euro 1.50 demi-tarif

Sacra di San Michele

@2004 François Darbois  Retour fresques Piémont Italie Accueil site

        Si vous connaissez d'autres chapelles peintes, m'envoyer des renseignements ou des photos, les références d'un livre, compléter et corriger certaines pages de ce site, merci de m'écrire 

 

CNIL, vous pouvez à tout moment exercer votre droit d'accès, de modification, de rectification, et de suppression des informations vous concernant. Il vous suffit de m'adresser un courrier en ce sens à l'adresse 5, rue du Morgon 05200 Puy Sanières (France) ou par  tél 0033 492 442 893 francois.darbois@laposte.net